Vente en viager : ce qu’il faut savoir

La vente en viager fait partie des processus de vente, tels que la vente classique ou encore la vente aux enchères, dans le cadre du marché immobilier. Ces caractéristiques diffèrent des autres types de vente, et elle peut se faire quelle que soit la nature du bien.

Ce qu’est une vente en viager

Le principe de base d’une vente en viager est le transfert d’un bien d’un crédirentier ou vendeur à un débirentier ou acheteur, qui devra en retour verser une somme définie appelée rente, jusqu’à ce que le crédirentier décède. On dit qu’il s’agit d’une seule tête, si la rente ne concerne que l’intérêt d’un vendeur unique. Si par contre elle est attribuée à plusieurs têtes, elle ne sera payée qu’une fois que la dernière des personnes concernées est morte. La vente en viager peut être effectuée sur tout type de bien, sur un appartement Belley  tout autant que sur un immobilier Nantua.

Bon à savoir

La vente en viager donne la possibilité aux vendeurs de garantir le gain de revenus en plus, stables et réguliers. Il s’agit toutefois d’un contrat conditionnel, dépendant d’une part au hasard, et exposant les deux parties concernées à d’éventuels risques. Ce type de formule correspond à plusieurs situations, raison pour laquelle de plus en plus de Français l’adoptent.