Rooney, chef de file de la nouvelle garde anglaise

Au milieu de la tempête qui a agité Manchester United cette saison, Wayne Rooney s’est comporté en véritable leader et a fait front en affichant des performances d’une régularité impressionnante étant donné l’ampleur de la déroute des Red Devils. Avec 21 buts inscrits toutes compétitions confondues, alors que la Coupe du Monde n’a pas encore débuté, le Mancunien est dans une forme étincelante à l’heure d’aborder le tournoi brésilien.

Frustré avoir vécu deux Mondiaux compliqués en 2006 et en 2010, Rooney doit maintenant franchir un palier pour porter les Three Lions (http://www.coteetcash.com/comparateur-de-cote-foot-1/international-coupe-du-monde-34/cotes-uruguay-angleterre-24741/) hors des poules dans un premier temps, puis le plus loin possible. En pleine possession de ses moyens, avec une revanche à prendre sur ses précédents Mondiaux et une saison frustrante au possible, il faudra bien compter sur Wayne Rooney cet été.

 

Derrière l’ancien d’Everton, quelques jeunes joueurs, particulièrement en vue ces derniers mois, voudront se montrer au Brésil. A l’image du très prometteur latéral de Southampton Luke Shaw (que l’on annonce avec insistance à Manchester United), du talentueux Raheem Sterling (étincelant avec Liverpool), du feu-follet Alex Oxlade-Chamberlain (qui a fait oublier Theo Walcott sur le côté droit de l’attaque d’Arsenal) ou bien du prodige d’Everton Ross Barkley ( que l’on annonce comme le successeur des Gerrard et Lampard)pour ne citer qu’eux. Entourée par des cadres expérimentés dont Wayne Rooney qui s’appuiera sur eux, la jeunesse anglaise a de quoi poser des problèmes a bien des équipes. Après l’Italie de Balotelli, c’est au tour de Cavani de se frotter à la jeunesse anglaise avec un pari Uruguay-Angleterre.