Dans quels cas doit-on surveiller sa tension ?

Quand on se rend chez le médecin, que ce soit pour une visite de routine ou dans un but bien précis, la première chose qu’il fait est généralement de nous prendre notre tension. En quoi cette dernière peut-elle être révélatrice de notre état de santé ? Et surtout, dans quels cas doit-on la surveiller ?

Interpréter la tension d’un patient

gueridon medical
Source : http://www.robe-materiel-medical.com/

En général, sauf si vous consultez pour une pathologie particulière, qui peut provoquer des écarts de tension, le praticien sortira son tensiomètre un peu comme il prendrait votre température. La tension d’un patient est surtout interprétée comme un indicateur général de son bien-être physique. Si elle se révèle, ce jour-là, particulièrement basse ou élevée, l’examen amènera le médecin à rechercher la cause de cette anomalie – pouvant être, effectivement, l’indice d’un problème quelconque.

Dans le cadre d’une pathologie

L’hypertension comme l’hypotension peuvent être aussi dangereuses l’une que l’autre pour la santé d’un patient, c’est pourquoi, si vous souffrez de l’une ou de l’autre de ces tendances, surtout dans le cadre d’une pathologie particulière (liée, par exemple, à la thyroïde ou au cœur), vous devrez vous montrer particulièrement vigilant avec votre tension. Dans le cas de problèmes cardiaques, l’achat d’un oxymètre de pouls, qui vous permettra de mesurer l’oxygène dans vos artères, pourra également s’avérer très utile (plus d’infos sur Robe Materiel Medical).