Les médailles – dont les religieuses – ont une longue histoire derrière elles !

Les médailles religieuses sont des bijoux précieux pour tous ceux qui ont la foi, et ce quelle que soit leur religion. Cela dit, dans nos contrées, le terme « médaille » lui-même vient du latin « medalla » qui signifie « monnaie » ou plutôt « menue monnaie ».

Les monnaies à l’origine des médailles

Selon certains historiens les premières monnaies auraient été créées par le roi Crésus (Lydie), 7 siècles avant notre ère. Il s’agissait de pièces métalliques rondes ou ovales estampillées du symbole du royaume (en l’occurrence un lion).  Les premières monnaies romaines, elles, s’instaurent quelques siècles avant Jésus-Christ.

sanctis

Source : https://www.sanctis.fr/avantages/gravure-offerte

Au départ, il s’agissait de disques en bronze généralement gravés (diverses figures se sont succédé). Très vite, ces pièces ont formé un véritable système monétaire bimétallique (argent et bronze), avant d’intégrer aussi l’or dans le système à trois métaux qui s’installe pour plusieurs siècles avec l’empereur Auguste. Les monnaies sont alors frappées à l’effigie des empereurs (Tibère, Auguste, Néron…). Les historiens s’accordent sur le fait que les médailles n’ayant pas de fonction monétaire ont été inspirées par les pièces de monnaie. Ainsi des grosses médailles « monnaies »  portées par les empereurs au bout d’une chaîne. D’une certaine manière, le fait que l’institution millénaire qu’est la Monnaie de Paris propose aujourd’hui des médailles de baptême et autres bijoux de naissance, atteste de cette filiation. Il faut dire que le savoir-faire technique pour fabriquer les unes et les autres est le même !

Les médailles de distinction

A partir de la Renaissance, on commence à fabriquer des médailles à l’effigie des grands de ce monde, des médailles ayant pour fonction de célébrer des actes remarquables (de bravoure par exemple avec les médailles militaires), sans oublier les médailles « identité » comme celles de la police.

Les médailles religieuses

Au sein de la chrétienté, il faut noter les médailles insignes qu’au Moyen âge les pèlerins commencent à accrocher à leurs vêtements en souvenir et pour preuve de leur pèlerinage. Par ailleurs, si les baptêmes sont pratiqués dès l’origine du christianisme par ses différentes églises, on considère que la coutume d’offrir une médaille aux baptisés remonte au XIXème siècle. Cette médaille religieuse marque tout à la fois sa naissance à l’Esprit et son entrée dans la communauté des croyants. Elle est à la fois un signe de protection et de dévotion (cliquez ici pour en explorer les modèles possibles). Elle n’a cependant rien d’obligatoire, ni d’officiel. Et bien des gens portent des médailles de protection et de dévotion indépendantes de tout rite religieux !