Divorce.ch : le site de référence du divorce en ligne en Suisse

Pourquoi, aujourd’hui, la plupart des divorcés de Suisse l’ont-ils fait à l’amiable ? La réponse est simple : parce que la procédure est rapide (on peut obtenir son divorce en 3 mois au lieu d’y passer des années), qu’elle est peu coûteuse (elle peut ne coûter que les droits de greffe) et qu’elle est émotionnellement et psychologiquement « légère » puisque la justice ne tient plus du tout compte des « fautes conjugales » (adultère, abandon du domicile, etc). 

 

Divorcer à l’amiable en Suisse : l’équité d’abord !

Inutile donc de se ruiner en avocat en espérant tirer des avantages compensatoires de son divorce. La seule chose dont la justice suisse se soucie concernant les divorces à l’amiable (qu’on dit « par consentement mutuel ») est de l’équité des décisions et des choix faits par le couple pour sa vie après le divorce. La répartition des biens, les éventuelles pensions, la garde des enfants (et là aussi les critères sont clairs : ce sont leurs intérêts qui comptent, non ceux de leurs parents) tout doit être « juste ». 

 

Pourquoi ne pas s’appuyer sur une médiation pour divorcer à l’amiable ?

Ces choix élaborés à deux doivent être consignés par ecrit dans une convention de divorce. Alors, bien sûr, même si le couple est d’accord pour divorcer, il peut cependant se heurter à certains points d’achoppement. Pas de panique, pour son divorce à Genève (ou ailleurs), il peut s’appuyer sur une médiation pour trouver un accord. D’ailleurs, il arrive que le juge y renvoie le couple ! Autre solution : se faire accompagner « en ligne » par divorce.ch (https://divorce.ch/) !

Combien coûte un divorce Suisse ? Tout dépend… !
Source : www.divorce.ch