Quels sont les véhicules concernés par le contrôle technique ?

Tous les véhicules dits légers doivent obligatoirement passer le contrôle technique depuis le 1er janvier 1992, dixit le Code de la Route. C’est dans les 6 mois qui précèdent sa 4ème année de mise en circulation qu’il doit être présenté dans un centre agrée par la Préfecture concernée pour être audité. C’est par la suite tous les 2 ans que l’opération doit être renouvelée.

Le contrôle technique est bien entendu très important. Chaque année on estime qu’il évite de nombreux accidents sur les routes. Aujourd’hui ce sont 124 points sur lesquels portent les tests, et 72, si insatisfaisants, exigent une réparation puis une contre-visite, afin de prouver que le véhicule est habilité à rouler de nouveau. D’autres véhicules tels que les ambulances et les taxis entre autres font l’objet d’un contrôle encore plus strict et avec une fréquence de seulement 1 an.

Sur le site Dekra-Norisko.fr du grand groupe européen Dekra Automotive, afin d’éviter cette contre-visite, un certain nombre de conseils sont donnés. Ils font souvent appel au bon sens mais il est toujours bon de les rappeler. Les plaques d’immatriculation par exemple doivent être bien fixées, lisibles et sans aucune détérioration. Si les pneus sont usés ou déformés, il est inutile d’attendre le contrôle technique pour les changer puisqu’il faudra obligatoirement les remplacer pour que le véhicule soit autorisé à emprunter les routes. Consultez les autres conseils directement sur le site.